Forums des Forestiers Algériens
Bienvenue aux Forums des Forestiers Algériens


Le monde des forêts et de l'environnement en Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Votre soutien morale et matériel assure sans doute la continuité et le développement des forums des forestiers algériens!
أعضاؤنا الكرام ساهموا معنا في دعم و تطوير المنتدى
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Zynèb (1445)
 
FFA (606)
 
atmoh300 (571)
 
BATNA (498)
 
RMR33 (486)
 
toufik (456)
 
Ray (448)
 
abderachid (397)
 
briki atmane (325)
 
Mouloud (307)
 
Les posteurs les plus actifs du mois
Derniers sujets
Mots-clés
aire 1601 fonction 1585 forestier 1581 1605 cypres 1577 1578 conservateur divisionnaire 1610 janvier pathologie parc humides Lièvre 1593 organigramme 1576 madjid 1589 dupreziana 1604 beni
Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Météo
Météo fournie par DzMeteo.com
Journal Officiel
http://www.joradp.dz/HFR/Index.htm

Partagez | 
 

 POUR UNE OLEICULTURE DURABLE

Aller en bas 
AuteurMessage
HERISSON

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 40
Localisation : Tlemcen
Occupation : Conservateur de la Nature
Humeur : BONNE
Réputation : 4
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: POUR UNE OLEICULTURE DURABLE   Ven 18 Fév 2011 - 22:36

Enjeux socio-économiques et environnemental de l’oléiculture

Sur le plan socio-économique, la culture de l'olivier occupe dans le monde près de 9,5 millions d'hectares pour une production entre 9 et 15 millions de tonnes d'olives selon L’olivier en Méditerranée.Les quatre premiers pays producteurs (Espagne, Italie, Grèce et Turquie)
représentent 80 % de la production mondiale d'olives.
Si l'huile d'olive ne représente que 3 % de la production mondiale des huiles végétales, dans le bassin méditerranéen la proportion est en moyenne de 47 % mais atteint 100 % dans certains pays. Par ailleurs, la croissance de la production de l'huile d'olive est l'une des plus fortes parmi les huiles végétales fluides alimentaires (près de 5 % au cours de la décennie 90 contre moins de 3 % dans les années 80). Grand producteur d'huile d'olive, le bassin méditerranéen (98 % de la production mondiale) est aussi un grand consommateur (près de 80 % de la consommation mondiale est le fait des pays producteurs de la méditerranée). C'est dire l'importance pour cette région du monde de l'olivier dont l'exploitation a façonné, au fil des millénaires, les paysages, l'histoire, la culture et la gastronomie.
L'huile d'olive est aussi un produit qui offre des revenus et des emplois à des millions de personnes dans des milieux naturels difficiles où la possibilité d'établir d'autres activités alternatives source de revenus comparables est aléatoire.
L'intensification de la production conduit à une érosion des sols et, dans certaines zones à une désertification (Espagne, Italie, Grèce, Portugal). L'expansion des oliveraies irriguées accroît la surexploitation des ressources hydriques qui ont déjà été entamées par d'autres secteurs agricoles. Enfin, la stratégie des agriculteurs a davantage obéi aux aides de la Politique Agricole Commune qu'aux signaux du marché.
Sur le plan environnemental, l'oléiculture comporte des aspects négatifs mais aussi positifs qu'il conviendrait de favoriser. D'une façon générale, l'exploitation de l'olivier peut être source de dégradation environnementale et d'un déficit hydrique, déjà important dans certaines régions méditerranéennes.
L'intensification s'accompagne d'un recours important aux engrais, aux produits de défense végétale (insecticide et herbicide), à l'eau d'irrigation. Au niveau des moulins, les problèmes de l'environnement concernent la consommation d'eau, plus ou moins importante selon la méthode d'extraction utilisée, mais aussi l'élimination des grignons et des margines. Ces derniers, lorsqu'ils ne sont pas valorisés, sont très polluants en raison de leur teneur élevée en substances organiques. Le système de centrifugation à deux phases (huiles et grignons humides), plus économe en eau et moins polluant que le système à trois phases (huiles, margines, grignons) se répand de plus en plus mais il n'est pas encore généralisé à l'ensemble des exploitations des pays de la Méditerranée.
Les vergers d'oliviers, lorsqu'ils sont abandonnés et non entretenus, se transforment peu à peu en maquis et se révèlent ainsi propices aux incendies de l'été, un des fléaux majeurs des régions méditerranéennes.
Pourtant, très fréquemment, la culture de l'olivier a un impact positif sur l'environnement et la conservation des paysages. L'olivier, comme d'autres arbres fruitiers (amandiers, pistachiers,…), joue un rôle important dans l'équilibre de l'écosystème semi désertique. Bien adapté aux conditions d'aridité du pourtour méditerranéen et d'une durée de vie très longue, il est un élément de fixation de la population. Dans les zones en pente, les plantations souvent disposées en terrasse,
contribuent à réduire les problèmes d'érosion et de perte du sol. Les oliveraies constituent une zone de refuge et d'alimentation de certaines espèces animales, et à ce titre, contribuent au maintien de la biodiversité.
De nouvelles techniques se développent pour permettre la valorisation énergétique de la
biomasse de l'olivier (restes de la taille des arbres, traitement des grignons après extraction de l'huile,…), ce qui à terme, devrait aboutir à une contribution positive de la filière oléicole à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: POUR UNE OLEICULTURE DURABLE   Sam 19 Fév 2011 - 11:50

merci pour l'article , une des richesse de ce pays , si seulement les autorités donnent plus d'importance a l'oléiculture Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
 
POUR UNE OLEICULTURE DURABLE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums des Forestiers Algériens :: Général :: Général-
Sauter vers: