Forums des Forestiers Algériens
Bienvenue aux Forums des Forestiers Algériens


Le monde des forêts et de l'environnement en Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Votre soutien morale et matériel assure sans doute la continuité et le développement des forums des forestiers algériens!
أعضاؤنا الكرام ساهموا معنا في دعم و تطوير المنتدى
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Zynèb (1445)
 
FFA (606)
 
atmoh300 (571)
 
BATNA (498)
 
RMR33 (486)
 
toufik (456)
 
Ray (448)
 
abderachid (397)
 
briki atmane (325)
 
Mouloud (307)
 
Les posteurs les plus actifs du mois
Derniers sujets
Mots-clés
forestier floristique territoire ENTREPRISES aire beni parc reserve DIFFERENTS ARBRE cerf SECTEURS salah FORETS berberie humides ecosysteme
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Météo
Météo fournie par DzMeteo.com
Journal Officiel
http://www.joradp.dz/HFR/Index.htm

Partagez | 
 

 Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent   Mar 5 Juil 2011 - 17:34

Wilaya de Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent




La forêt de Yakouren dépérit d’année en année en raison de l’exploitation effrénée des marchands de bois, ainsi que la prolifération des décharges sauvages.

La dense forêt du Tamgout, l’un des plus grands massifs forestiers d’Algérie, est en train de dépérir inexorablement sous les coups de boutoir des coupeurs de bois de chauffe pour l’hiver, de concepteurs de pieds-droits en construction, et des incendies estivaux, se produisant souvent en des journées où l’ardeur caniculaire est plus intense. Ces actes sont assurément volontaires et criminels, avouent des riverains au fait de la situation dans cette région.


Aujourd’hui, avouent les riverains de ce majestueux mont, culminant à près de 1500 mètres d’altitude, les millénaires chênes verts et chênes-lièges du Tamgout, qui avaient résisté même au napalm des avions de l’armée française durant la guerre de libération nationale, sont en train d’être décimés, impunément, sur de vastes surfaces, notamment du côté ouest de ce massif relevant de la commune d’Aghribs, sur le versant des Aït Jennad (Ibsekryene, Aït Ouchene, Ighil Lakhmis, etc. Si rien n’est fait pour arrêter cet «élan de destruction massive» du bois de Tamgout, un patrimoine forestier constituant un écosystème à cette partie du nord de l’Afrique méditerranéen, c’est toute cette vaste futaie d’Algérie, s’étalant sur plus de 3800 hectares, qui risque de connaitre le sort qu’aucun humain sain d’esprit ne lui souhaiterait, à savoir sa disparition.


Les déboisements opérés en plusieurs endroits de cette forêts par des coupes et des incendies criminels, ont entraîné, lors des pluies torrentielles de l’hiver et surtout du printemps passé, de sérieux éboulements de roches et de bancs entiers de terre, charriés par les eaux pluviales jusqu’aux portes des villages en aval (Agraradj, Tamassit, Ibsekryene…). Tout visiteur dans la localité de Yakouren est surpris par la prolifération des décharges sauvages le long de la RN12, en pleine forêt. Dans le souci de protéger et de sauvegarder le reste de ce patrimoine, nécessitant, à vrai dire, un classement comme réserve mondiale de la nature, à l’image du parc national du Djurdjura, les autorités locales ont, à diverses occasions, attiré l’attention et du citoyen et des pouvoirs publics quant au risque de voir se décimer, parcelle par parcelle, tout ce patrimoine faunistique et floristique, dont la richesse n’a pas d’égale.

Les autorités locales, les services des forêts dans la région, ainsi que les comités de villages environnants, nourrissent depuis des années l’idée de mener des opérations de volontariat pour le reboisement des parties ayant connu plus de dévastation de par des incendies et autres défrichements illicites, mais l’insécurité qui pèse sur cette région à vocation touristique indéniable, ne permet plus ce type d’actions.
Depuis les décennies 1990, même le liège de réputation qu’elle produisait dans les années 60-70, n’est plus récolté.

Salah Yermèche



[Source]
Revenir en haut Aller en bas
epervier



Nombre de messages : 7
Age : 59
Localisation : ain-defla
Occupation : forestier
Humeur : bonne
Réputation : -1
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent   Mar 5 Juil 2011 - 19:26

[i]à Manèl: Votre commentaire sur les dépérissement des massifs est interressant espérant qu'il donne un soucis et réanime la conscience des bons forestiers amoureux de leur metier. Bonne Continuation et merci pour ce commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent   Mer 6 Juil 2011 - 1:26

pour INFO, l'article posté n'est pas le miens, j'ai mis la source, mais comme tu le dis bien , il es intéressant et pour cette raison que je l'ai posté ici Smile

merci pour votre passage, et bienvenu sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tizi Ouzou _ Les massifs forestiers dépérissent
» états généraux» sur l’environnement à Tizi Ouzou
» Hommage à Mouloud Mammeri à Beni Yenni : Pour que la Colline oubliée ne le soit pas par les nouvelles générations
» Ne touchez pas à nos enfants !!!!
» Mon petit jardin secret :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums des Forestiers Algériens :: La Flore et La Faune :: Le Monde Des Végétaux :: Arbres forestiers et d'ornement-
Sauter vers: