Forums des Forestiers Algériens
Bienvenue aux Forums des Forestiers Algériens


Le monde des forêts et de l'environnement en Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Votre soutien morale et matériel assure sans doute la continuité et le développement des forums des forestiers algériens!
أعضاؤنا الكرام ساهموا معنا في دعم و تطوير المنتدى
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Zynèb (1445)
 
FFA (606)
 
atmoh300 (571)
 
BATNA (498)
 
RMR33 (486)
 
toufik (456)
 
Ray (448)
 
abderachid (397)
 
briki atmane (325)
 
Mouloud (307)
 
Les posteurs les plus actifs du mois
Derniers sujets
Mots-clés
territoire DIFFERENTS ecosysteme ENTREPRISES aire ARBRE parc cerf reserve SECTEURS berberie salah floristique forestier humides FORETS beni
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Météo
Météo fournie par DzMeteo.com
Journal Officiel
http://www.joradp.dz/HFR/Index.htm

Partagez | 
 

 Sétif à Bazer Sakhra : Une localité submergée par les eaux usées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sétif à Bazer Sakhra : Une localité submergée par les eaux usées   Jeu 29 Sep 2011 - 8:16

Une vaste campagne de sensibilisation en matière d’écologie et de santé serait une solution pour sauver les rares terres encore arables.



A Bazer Sakhra, la dégradation continue. Cette localité louée par les chanteurs et les poètes se meurt chaque jour davantage sous le poids dévastateur du béton et des eaux usées provenant de la ville d’El Eulma. Son environnement est au plus mal et le paysage est totalement transformé. Les vergers, les plaines, les potagers et l’élevage qui faisaient naguère la fierté de cette contrée à vocation agricole, ne sont plus qu’un vague souvenir. Tout a changé, et l’environnement a subi un sacré coup. Et pour cause, les eaux usées d’une importante ville comme El Eulma où vivent plus de 300 000 âmes, se déversent quotidiennement sur cette contrée située à 6 km au sud non loin de la montagne Brao (1100 m).

Les oueds Djihad du côté est, et Sareg, côté ouest, charrient toutes sortes de déchets et ordures, finissant leur course dans le chott Lefrein entre Bazer Sakhra et Aïn Lehdjar, une zone humide classée mais qui fait face à ce véritable poison, mortel pour sa faune et sa flore, et ce, malheureusement, depuis plus de 5 décennies. Dans cette commune, le péril est réel, il a été mainte fois dénoncé par les citoyens, en vain. Eté comme hiver, les riverains vivent un véritable calvaire en raison des odeurs nauséabondes et de la prolifération des moustiques et des rats. De nombreuses maladies de la peau sont recensées chaque année parmi les habitants des mechtas situées tout le long des oueds, notamment ceux de Cheurfa, Lebasha, Lektafa … l’irrigation illicite est une pratique courante, qui, hélas, a encore pris de l’ampleur.

L’irrigation des cultures maraîchères, pratique utilisée par des individus sans vergogne, est un phénomène grave, dans la mesure où il représente un danger pour la santé publique. En effet, à l’aube des moteurs enfouis sous terre se mettent en marche et chaque parcelle de terre reçoit sa part d’eau noirâtre et pleine de germes. Évidemment, tout se fait en catimini mais toujours est-il que tout le monde a eu vent de ces pratiques criminelles, sauf les responsables qui en ont la charge du contrôle. Il y a quelque temps, un vaste réseau de ce trafic a été démantelé par la gendarmerie de la brigade de cette commune à l’issue d’une vaste opération sans pour autant complètement éradiquer le phénomène, pour la simple raison que l’affaire est juteuse et que les trafiquants ont la peau dure.

Dans cette localité, un désastre écologique n’est pas à écarter si rien n’est fait pour stopper cette dérive. Déjà la nappe phréatique en a subi le contrecoup, et de nombreux puits sont pollués, sans parler de l’environnement qui a enregistré des dommages considérables. La livraison de la nouvelle station d’épuration, que tout le monde attend avec impatience, sera-t-elle salutaire pour le potager des Hauts-Plateaux, dont ne subsiste plus que le nom ?

L. Bourdim El-Watan.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sétif à Bazer Sakhra : Une localité submergée par les eaux usées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sétif à Bazer Sakhra : Une localité submergée par les eaux usées
» Trouver une localité Malawi, Tanganyika ou Sud Américaine
» Quels localités de BCI maintenez vous?
» Localité?
» Boa constrictor imperator localité caulker cay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums des Forestiers Algériens :: Général :: Général-
Sauter vers: