Forums des Forestiers Algériens
Bienvenue aux Forums des Forestiers Algériens


Le monde des forêts et de l'environnement en Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Votre soutien morale et matériel assure sans doute la continuité et le développement des forums des forestiers algériens!
أعضاؤنا الكرام ساهموا معنا في دعم و تطوير المنتدى
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Zynèb (1445)
 
FFA (606)
 
atmoh300 (571)
 
BATNA (498)
 
RMR33 (486)
 
toufik (456)
 
Ray (448)
 
abderachid (397)
 
briki atmane (325)
 
Mouloud (307)
 
Les posteurs les plus actifs du mois
Derniers sujets
Mots-clés
ENTREPRISES humides FORETS
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Météo
Météo fournie par DzMeteo.com
Journal Officiel
http://www.joradp.dz/HFR/Index.htm

Partagez | 
 

 Bilan de la lutte contre la chenille processionnaire du pin année 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FFA
Adminstrateur Général


Nombre de messages : 606
Age : 47
Localisation : Algérie
Réputation : 18
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Bilan de la lutte contre la chenille processionnaire du pin année 2007   Ven 25 Avr 2008 - 21:50

1. Introduction
La protection des forêts contre les parasites, demeure l’une des missions prioritaires de l’administration des forêts. En effet, les attaques parasitaires, bien que cycliques, ont de tout le temps constitué une menace sérieuse pour les peuplements forestiers, causant parfois des dégâts importants en l’absence de traitement approprié.

Parmi les parasites menaçant les forêts Algériennes, il y a lieu de citer la chenille processionnaire du pin, qui demeure le parasite le plus dévastateur touchant les peuplements résineux, plus particulièrement les jeunes reboisements.

La lutte contre ce parasite, se déroule au cours de sa phase de vie aérienne, durant la période allant du mois de septembre au mois de mars, selon les méthodes de lutte suivantes :

Le traitement biologique, est le procédé par lequel des épandages d’insecticides biologiques est effectué par des aéronefs équipés de dispositif de pulvérisation approprié ou par voie terrestre à l’aide des atomiseurs.
La lutte mécanique est la méthode de lutte par laquelle il est procédé à l’enlèvement de manchons ou de nids d’hiver par sectionnement et leur incinération à l’aide de produit inflammable.
II. Préparation de l’opération de lutte
1. Evaluation des superficies infestées
Dans ce cadre et au titre du programme d’action pour l’année 2007, les investigations techniques menées sur les peuplements de pin et de cèdre par le réseau d’avertissement mis en place par la Direction Générale des Forêts, en collaboration de l’Institut National de Recherche Forestière, ont permis d’évaluer une superficie totale infestée de 218 666 ha par la chenille processionnaire du pin dont 106.779 ha moyennement et fortement infestés nécessitant un traitement d’urgence pour freiner la propagation du parasite.

2. Programme prévisionnel de lutte
Un programme prévisionnel de lutte a été élaboré pour l’année 2007, sur la base des superficies infestées enregistrées suite aux enquêtes menées par le réseau national d'avertissement, portant sur 95.600 ha par voie aérienne et 3.600 ha en pulvérisation du produit biologique par voie terrestre.

Dans ce cadre, compte tenu de l’importance des superficies à traiter et de la courte période de traitement qui s'étale sur 30 à 40 jours en fonction des conditions climatiques et du cycle biologique de l'insecte, les dispositions prises ont porté sur :

La mise en œuvre, au niveau des Conservations des forêts des wilayas prévues pour le traitement, des actions concernant l’identification des parcelles à traiter ; l’identification et la préparation des pistes d’envol ; le stockage et le transport du produit ; l’exécution des traitements ; la sécurité des chantiers ; le suivi des chantiers et l’évaluation des taux d'efficacité des traitements.

La mise en œuvre de mesures appropriées visant à :
associer les services de l’environnement et les Services phytosanitaires et vétérinaires, pour les précautions à prendre lors de l’exécution des traitements ;
associer la Direction chargée de la santé à l’effet d’assurer le suivi de l’état de santé du personnel intervenant au niveau des différents chantiers.
Mener les actions appropriées en matière de sensibilisation et d’information, en faisant appel aux radios locales, pour souligner la nécessité d’entreprendre cette opération et l’utilisation d’un produit biologique sans impact sur l’environnement.

la finalisation de la contractualisation portant sur :
l’acquisition de 242.000 litres de produit insecticide biologique, à base de « Bacillus Thuringiensis », le DIPEL 8L ;
l’affrètement d’aéronefs (04 avions et 04 hélicoptères), pour le traitement par voie aérienne en ultra low volume (ULV).

L'organisation de deux séances de formation aux profit de 50 cadres des conservations des forêts concernées, portant sur le cycle biologique de l'insecte, l'évaluation de l'efficacité du traitement et l'utilisation des données GPS
l'inspection des pistes d'envol dans l'ensemble des wilayas concernées par une équipe mixte composée des représentants de l'administration des forêts et du service fréteur (Midair) et la préconisation des aménagements nécessaires à opérer avant le lancement de l'opération.
III. Les réalisations
1. Moyens mis en œuvre
a) -Les aéronefs
Les huit aéronefs (04 hélicoptères et 04 avions) mis en place pour le traitement par épandage d’insecticide biologique, sont des appareils spécialisés dans les travaux aériens et disposant d’un dispositif de pulvérisation en très bas volume (ULV), d’un système de navigation aérien par GPS ; des documents techniques de navigation exigées par les autorités civiles et militaires algériennes et de la possibilité d’être exploités sur des pistes en terre battue.

b)- L ’insecticide
Pour la préservation de la flore et de la faune ainsi que des parasites prédateurs de la chenille processionnaire du pin, l’insecticide utilisé, le DIPEL 8 L, est un produit de type biologique à base de bacille de Thuringe (Bacillus thuringiensis), respectant l’environnement et homologué par l’autorité phytosanitaire algérienne.

2. Traitement par voie aérienne
La superficie globale traitée par voie aérienne contre la chenille processionnaire du pin, durant l’année 2007, s'élève à 95.496 ha, répartie à travers 17 wilayas, totalisant un nombre de 216 impacts traités et a donné des résultats très satisfaisants avec un taux d'efficacité dépassant largement les 80%.

Cette opération a été réalisée dans les wilayas de Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Relizane, Alger (réserve de chasse de Zéralda), Tébessa, Tlemcen, Djelfa, Sétif, M’sila, Bordj Bou Arréridj, Tissemsilt, Khenchela, Guelma, Saida, Médéa et El Bayadh.

3. Traitement par pulvérisation terrestre
Cette opération qui porte sur une superficie de 3.600 ha est en cours dans les wilayas de Djelfa, Laghouat, Nâama et El Bayadh et se poursuivra jusqu’à la fin du stade larvaire L4 vers la fin du mois de janvier 2008.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forestiersalgeriens.net
allam



Nombre de messages : 4
Age : 29
Localisation : saida
Occupation : étudien
Humeur : bien
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Bilan de la lutte contre la chenille processionnaire du pin année 2007   Lun 31 Oct 2011 - 23:18

السلام عليك اخى وليد.اشكرك ابتداءا على هدا الموضوع الجميل و الدى يعتبر من المواضيع الانية المهمة.غير اني اتسائل عما ادا كان هدا المنتج البيولوجي متوافر بحيث استطيع الحصول عليه او شرائه لانني بحاجة ماسة اليه.فارجو المساعدة فى اقرب الاجال
Revenir en haut Aller en bas
illiraba



Nombre de messages : 45
Age : 37
Localisation : alger
Occupation : sud
Humeur : lutt c desertification
Réputation : 1
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: remercement   Mar 1 Nov 2011 - 15:36

Oualid S a écrit:
1. Introduction
La protection des forêts contre les parasites, demeure l’une des missions prioritaires de l’administration des forêts. En effet, les attaques parasitaires, bien que cycliques, ont de tout le temps constitué une menace sérieuse pour les peuplements forestiers, causant parfois des dégâts importants en l’absence de traitement approprié.

Parmi les parasites menaçant les forêts Algériennes, il y a lieu de citer la chenille processionnaire du pin, qui demeure le parasite le plus dévastateur touchant les peuplements résineux, plus particulièrement les jeunes reboisements.

La lutte contre ce parasite, se déroule au cours de sa phase de vie aérienne, durant la période allant du mois de septembre au mois de mars, selon les méthodes de lutte suivantes :

Le traitement biologique, est le procédé par lequel des épandages d’insecticides biologiques est effectué par des aéronefs équipés de dispositif de pulvérisation approprié ou par voie terrestre à l’aide des atomiseurs.
La lutte mécanique est la méthode de lutte par laquelle il est procédé à l’enlèvement de manchons ou de nids d’hiver par sectionnement et leur incinération à l’aide de produit inflammable.
II. Préparation de l’opération de lutte
1. Evaluation des superficies infestées
Dans ce cadre et au titre du programme d’action pour l’année 2007, les investigations techniques menées sur les peuplements de pin et de cèdre par le réseau d’avertissement mis en place par la Direction Générale des Forêts, en collaboration de l’Institut National de Recherche Forestière, ont permis d’évaluer une superficie totale infestée de 218 666 ha par la chenille processionnaire du pin dont 106.779 ha moyennement et fortement infestés nécessitant un traitement d’urgence pour freiner la propagation du parasite.

2. Programme prévisionnel de lutte
Un programme prévisionnel de lutte a été élaboré pour l’année 2007, sur la base des superficies infestées enregistrées suite aux enquêtes menées par le réseau national d'avertissement, portant sur 95.600 ha par voie aérienne et 3.600 ha en pulvérisation du produit biologique par voie terrestre.

Dans ce cadre, compte tenu de l’importance des superficies à traiter et de la courte période de traitement qui s'étale sur 30 à 40 jours en fonction des conditions climatiques et du cycle biologique de l'insecte, les dispositions prises ont porté sur :

La mise en œuvre, au niveau des Conservations des forêts des wilayas prévues pour le traitement, des actions concernant l’identification des parcelles à traiter ; l’identification et la préparation des pistes d’envol ; le stockage et le transport du produit ; l’exécution des traitements ; la sécurité des chantiers ; le suivi des chantiers et l’évaluation des taux d'efficacité des traitements.

La mise en œuvre de mesures appropriées visant à :
associer les services de l’environnement et les Services phytosanitaires et vétérinaires, pour les précautions à prendre lors de l’exécution des traitements ;
associer la Direction chargée de la santé à l’effet d’assurer le suivi de l’état de santé du personnel intervenant au niveau des différents chantiers.
Mener les actions appropriées en matière de sensibilisation et d’information, en faisant appel aux radios locales, pour souligner la nécessité d’entreprendre cette opération et l’utilisation d’un produit biologique sans impact sur l’environnement.

la finalisation de la contractualisation portant sur :
l’acquisition de 242.000 litres de produit insecticide biologique, à base de « Bacillus Thuringiensis », le DIPEL 8L ;
l’affrètement d’aéronefs (04 avions et 04 hélicoptères), pour le traitement par voie aérienne en ultra low volume (ULV).

L'organisation de deux séances de formation aux profit de 50 cadres des conservations des forêts concernées, portant sur le cycle biologique de l'insecte, l'évaluation de l'efficacité du traitement et l'utilisation des données GPS
l'inspection des pistes d'envol dans l'ensemble des wilayas concernées par une équipe mixte composée des représentants de l'administration des forêts et du service fréteur (Midair) et la préconisation des aménagements nécessaires à opérer avant le lancement de l'opération.
III. Les réalisations
1. Moyens mis en œuvre
a) -Les aéronefs
Les huit aéronefs (04 hélicoptères et 04 avions) mis en place pour le traitement par épandage d’insecticide biologique, sont des appareils spécialisés dans les travaux aériens et disposant d’un dispositif de pulvérisation en très bas volume (ULV), d’un système de navigation aérien par GPS ; des documents techniques de navigation exigées par les autorités civiles et militaires algériennes et de la possibilité d’être exploités sur des pistes en terre battue.

b)- L ’insecticide
Pour la préservation de la flore et de la faune ainsi que des parasites prédateurs de la chenille processionnaire du pin, l’insecticide utilisé, le DIPEL 8 L, est un produit de type biologique à base de bacille de Thuringe (Bacillus thuringiensis), respectant l’environnement et homologué par l’autorité phytosanitaire algérienne.

2. Traitement par voie aérienne
La superficie globale traitée par voie aérienne contre la chenille processionnaire du pin, durant l’année 2007, s'élève à 95.496 ha, répartie à travers 17 wilayas, totalisant un nombre de 216 impacts traités et a donné des résultats très satisfaisants avec un taux d'efficacité dépassant largement les 80%.

Cette opération a été réalisée dans les wilayas de Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Relizane, Alger (réserve de chasse de Zéralda), Tébessa, Tlemcen, Djelfa, Sétif, M’sila, Bordj Bou Arréridj, Tissemsilt, Khenchela, Guelma, Saida, Médéa et El Bayadh.

3. Traitement par pulvérisation terrestre
Cette opération qui porte sur une superficie de 3.600 ha est en cours dans les wilayas de Djelfa, Laghouat, Nâama et El Bayadh et se poursuivra jusqu’à la fin du stade larvaire L4 vers la fin du mois de janvier 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bilan de la lutte contre la chenille processionnaire du pin année 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan de la lutte contre la chenille processionnaire du pin année 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilan de la lutte contre la chenille processionnaire du pin année 2007
» lutte contre la vente de bb non sevrés
» Ma lutte contre le renard
» Projet de loi de lutte contre la contrefaçon
» La chenille processionnaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums des Forestiers Algériens :: La Flore et La Faune :: Le Monde Des Végétaux :: Arbres forestiers et d'ornement-
Sauter vers: