Forums des Forestiers Algériens
Bienvenue aux Forums des Forestiers Algériens


Le monde des forêts et de l'environnement en Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Votre soutien morale et matériel assure sans doute la continuité et le développement des forums des forestiers algériens!
أعضاؤنا الكرام ساهموا معنا في دعم و تطوير المنتدى
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Zynèb (1445)
 
FFA (606)
 
atmoh300 (571)
 
BATNA (498)
 
RMR33 (486)
 
toufik (456)
 
Ray (448)
 
abderachid (397)
 
briki atmane (325)
 
Mouloud (307)
 
Les posteurs les plus actifs du mois
Derniers sujets
Mots-clés
humides
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Météo
Météo fournie par DzMeteo.com
Journal Officiel
http://www.joradp.dz/HFR/Index.htm

Partagez | 
 

 Menace acridienne en perspective

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
briki atmane
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 59
Localisation : BATNA ALGERIE
Occupation : chef service faune et flore
Humeur : syndicaliste
Réputation : 55
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Menace acridienne en perspective    Ven 30 Aoû 2013 - 13:35

Menace acridienne en perspective a l’extrême Sud algérien

LES FORESTIERS SERONT -ILS - SOLLICITES ?


Une menace d’invasion acridienne pèse sur les pays du Sahel et l’extrême Sud algérien, suite aux pluies estivales abondantes enregistrées dans ces zones, créant des conditions écologiques favorables à la reproduction des criquets pèlerins, selon la station régionale de Ghardaïa de l’Institut national de protection des végétaux.

Les fortes pluies qui se sont abattues sur les pays du Sahel favorisent l’éclosion des larves des acridiens et déclenchent la multiplication de ces populations acridiennes, a expliqué hier le responsable de cette station régionale de l’INPV, Ahmed Sekkouti, précisant que «des essaims de jeunes adultes sont présents au Soudan et sur le point de se former au Niger et au Mali». «Aucune infestation ou activité acridienne alarmante» n’a été observée dans le Sud algérien par les différentes équipes de prospection déployées à travers les wilayas du Sud, a affirmé le même responsable. Des équipes de prospecteurs et de lutte antiacridienne sont actuellement déployées sur le terrain et mènent des opérations terrestres, alors que d’autres sont en cours de mobilisation, a-t-il fait savoir, soulignant que le dispositif national de prospection et de lutte antiacridienne est «continuellement renforcé dans différentes régions du pays en moyens humains et matériels de lutte et de traitement».

Un dispositif préventif de surveillance contre toute infiltration ou incursion du criquet pèlerin a été réactivé, renforcé et sur le qui-vive à travers l’ensemble du territoire des wilayas du Sud algérien depuis l’année dernière, a ajouté M. Sekkouti. Ce dispositif auquel sont associés l’ensemble des acteurs intervenant dans la lutte contre le criquet pèlerin, en particulier les services de l’agriculture, des forêts, de l’INPV et de la Protection civile, des wilayas de l’extrême Sud et sud du pays, a été renforcé par la participation des agriculteurs et la société civile, a fait savoir le responsable de la station régionale de l’INPV de Ghardaïa. Des cellules de veille composées de personnes qualifiées susceptibles de fournir des données fiables sur toute apparition du criquet pèlerin ont été également réactivées dans les différentes communes et localités de ces wilayas, a-t-il poursuivi.

Ces cellules ont pour mission première la collecte et la retransmission des informations en temps réel sur toute apparition de criquet dans leurs régions, en prévision de toute infestation ou invasion de cet insecte, a-t-il indiqué. Dotées de moyens matériels et de produits de traitement, plus d’une vingtaine d’équipes de lutte antiacridienne et de prospecteurs sillonnent les vastes territoires des wilayas du Sud et suivent de près toute activité acridienne en évaluant l’impact sur le terrain, a soutenu le responsable régional de l’INPV, soulignant que la lutte est permanente contre cet insecte nuisible, en particulier dans les foyers grégarigènes (lieux de reproduction du criquet pèlerin) dans les massifs montagneux de l’extrême Sud (l’Ahaggar et le N’Ajjer).

Le signalement de criquets dans les pays voisins interpelle à la prise de mesures préventives permettant la circonscription de toute infestation et sa destruction, a estimé M. Sekkouti. «Nous recommandons seulement aux agriculteurs d’être prudents et d’avoir un comportement citoyen et civique en informant les services agricoles les plus proches, dès l’apparition de sujets acridiens, afin de coordonner nos efforts et d’intervenir rapidement», a tenu à souligner le responsable de la station régionale de l’INPV de Ghardaïa.

APS le 30.08.13 El Wattan.
Revenir en haut Aller en bas
Ray
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 448
Age : 50
Localisation : Constantine
Occupation : Fonctionnaire
Humeur : Robin des bois
Réputation : 58
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Menace acridienne en perspective    Ven 30 Aoû 2013 - 22:36

briki atmane a écrit:
Menace acridienne en perspective a l’extrême Sud algérien

LES FORESTIERS SERONT -ILS - SOLLICITES ?


Une menace d’invasion acridienne pèse sur les pays du Sahel et l’extrême Sud algérien, suite aux pluies estivales abondantes enregistrées dans ces zones, créant des conditions écologiques favorables à la reproduction des criquets pèlerins, selon la station régionale de Ghardaïa de l’Institut national de protection des végétaux.

Les fortes pluies qui se sont abattues sur les pays du Sahel favorisent l’éclosion des larves des acridiens et déclenchent la multiplication de ces populations acridiennes, a expliqué hier le responsable de cette station régionale de l’INPV, Ahmed Sekkouti, précisant que «des essaims de jeunes adultes sont présents au Soudan et sur le point de se former au Niger et au Mali». «Aucune infestation ou activité acridienne alarmante» n’a été observée dans le Sud algérien par les différentes équipes de prospection déployées à travers les wilayas du Sud, a affirmé le même responsable. Des équipes de prospecteurs et de lutte antiacridienne sont actuellement déployées sur le terrain et mènent des opérations terrestres, alors que d’autres sont en cours de mobilisation, a-t-il fait savoir, soulignant que le dispositif national de prospection et de lutte antiacridienne est «continuellement renforcé dans différentes régions du pays en moyens humains et matériels de lutte et de traitement».

Un dispositif préventif de surveillance contre toute infiltration ou incursion du criquet pèlerin a été réactivé, renforcé et sur le qui-vive à travers l’ensemble du territoire des wilayas du Sud algérien depuis l’année dernière, a ajouté M. Sekkouti. Ce dispositif auquel sont associés l’ensemble des acteurs intervenant dans la lutte contre le criquet pèlerin, en particulier les services de l’agriculture, des forêts, de l’INPV et de la Protection civile, des wilayas de l’extrême Sud et sud du pays, a été renforcé par la participation des agriculteurs et la société civile, a fait savoir le responsable de la station régionale de l’INPV de Ghardaïa. Des cellules de veille composées de personnes qualifiées susceptibles de fournir des données fiables sur toute apparition du criquet pèlerin ont été également réactivées dans les différentes communes et localités de ces wilayas, a-t-il poursuivi.

Ces cellules ont pour mission première la collecte et la retransmission des informations en temps réel sur toute apparition de criquet dans leurs régions, en prévision de toute infestation ou invasion de cet insecte, a-t-il indiqué. Dotées de moyens matériels et de produits de traitement, plus d’une vingtaine d’équipes de lutte antiacridienne et de prospecteurs sillonnent les vastes territoires des wilayas du Sud et suivent de près toute activité acridienne en évaluant l’impact sur le terrain, a soutenu le responsable régional de l’INPV, soulignant que la lutte est permanente contre cet insecte nuisible, en particulier dans les foyers grégarigènes (lieux de reproduction du criquet pèlerin) dans les massifs montagneux de l’extrême Sud (l’Ahaggar et le N’Ajjer).

Le signalement de criquets dans les pays voisins interpelle à la prise de mesures préventives permettant la circonscription de toute infestation et sa destruction, a estimé M. Sekkouti. «Nous recommandons seulement aux agriculteurs d’être prudents et d’avoir un comportement citoyen et civique en informant les services agricoles les plus proches, dès l’apparition de sujets acridiens, afin de coordonner nos efforts et d’intervenir rapidement», a tenu à souligner le responsable de la station régionale de l’INPV de Ghardaïa.        

APS le 30.08.13 El Wattan.
Je pense que le dispositif de surveillance dans ces wilayas du sud leur suffira et que l'action c'est aux services de l'agriculture et ceux de ce ministère qui se dit de l'Environnement Basketball qu'on entend presque rarement dans les affaire du pays.

C'est bizarre que ce responsable Sekkouti demande aux fellahs de la région d'être prudents et signaler...alors qu'il décrive en fanfare tous ces dispositifs à pieds d’œuvre (...) geek Le boulitique quand il leur tient...le boulitique à l'Angérienne  afro bheuu...bhihi....bhahahahaha study Il ose parler au nom d'un Institut....Vous êtes virrrrré affraid
Revenir en haut Aller en bas
 
Menace acridienne en perspective
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne connais pas le langage de menace?
» URGENT Plusieurs rats à replacer sous la menace!!
» [Chaise] Perspective by Pharrell WILLIAMS
» décorateur et architecte d'intérieur à La perspective en 3D
» Frelons asiatiques et pesticides : 1 double menace pour les abeilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums des Forestiers Algériens :: Général :: Général-
Sauter vers: