Forums des Forestiers Algériens
Bienvenue aux Forums des Forestiers Algériens


Le monde des forêts et de l'environnement en Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Votre soutien morale et matériel assure sans doute la continuité et le développement des forums des forestiers algériens!
أعضاؤنا الكرام ساهموا معنا في دعم و تطوير المنتدى
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Zynèb (1445)
 
FFA (606)
 
atmoh300 (571)
 
BATNA (498)
 
RMR33 (486)
 
toufik (456)
 
Ray (448)
 
abderachid (397)
 
briki atmane (325)
 
Mouloud (307)
 
Les posteurs les plus actifs du mois
Derniers sujets
Mots-clés
FORETS cerf ARBRE territoire aire salah floristique ENTREPRISES reserve forestier SECTEURS parc berberie ecosysteme beni DIFFERENTS humides
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Météo
Météo fournie par DzMeteo.com
Journal Officiel
http://www.joradp.dz/HFR/Index.htm

Partagez | 
 

 Biologie, Ecologie de Cupressus en Algérie (Le Cyprès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MILOUD EVE



Nombre de messages : 13
Age : 30
Localisation : MOHAMMADIA -MASCARA-
Occupation : Etudiant
Humeur : bon
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Biologie, Ecologie de Cupressus en Algérie (Le Cyprès)   Sam 19 Déc 2009 - 16:08

I/ Cupressus (le Cyprès)
Les cyprès sont un genre d'arbres sempervirents de la famille des Cupressacées originaires des régions tempérées chaudes de l'hémisphère nord. Le nombre d'espèces incluses dans ce genre varie selon les auteurs de 16 à 25, voire plus. De nombreuses espèces sont cultivées comme arbres d'ornement. Le cyprès commun est un arbre représentatif de la flore méditerranéenne, l'arbre des cimetières, symbole du deuil.
Le nom générique Cupressus est le nom latin du cyprès commun. Ce nom dérive de Cyparisse, personnage de la mythologie grecque, fils de Télèphe, qui fut changé en cyprès par Apollon.
Caractéristiques générales:
Les cyprès sont des arbres ou des arbustes buissonnants, sempervirents, pouvant atteindre une hauteur de 5 à 40 mètres.
Les feuilles sont en forme d'écailles triangulaires de 2 à 6 mm de long, disposées par paires opposées-décussées recouvrant totalement les rameaux. Elles persistent de 3 à (?) ans. Il existe une forme juvénile, en forme d'aiguilles de 5 à 15 mm de long, rencontrées sur les jeunes sujets de 1 à 2 ans.
Les inflorescences mâles et femelles sont séparées mais présentes sur le même pied, sous forme de « cônes » soit staminés, soit pistillés. Les cônes femelles globuleux ou ovoïdes, de 8 à 40 mm de long, sont formés de 4 à 14 écailles également disposées par paires opposées-décussées. Elles atteignent leur maturité en 18 à 24 mois après la pollinisation.
Les graines sont petites, mesurant de 4 à 7 mm de long. Elles portent deux ailes, de part et d'autre de la graine.
Principales espèces:

Distribution:
Les cyprès sont originaires de localités éparses dans les grandes régions tempérées chaudes ou subtropicales de l'hémisphère nord. Leur aire d'origine comprend l'Amérique du Nord et l'Amérique centrale, le nord-ouest de l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Himalaya, la Chine méridionale et le nord du Vietnam.
Utilisation:
De nombreuses espèces sont couramment cultivées comme plantes d'ornement dans les parcs et jardins, et en Asie autour des temples. Les cyprès sont également utilisés pour constituer des haies coupe-vent. Dans certaines régions, il est devenu difficile de distinguer leur aire de distribution originelle du fait de l'extension et de l'ancienneté des cultures.
Quelques espèces sont appréciées pour leur bois qui peut être très durable. Le bois de cyprès est utilisé pour la facture de clavecins de tradition italienne.
Le cyprès de Leyland, arbre à croissance très rapide, très utilisé dans les jardins notamment pour faire des haies, est un hybride du cyprès de Monterey ; son autre parent est le cyprès de Nootka qui est classé dans un genre voisin, Callitropsis, et plus souvent autrefois dans le genre Chamaecyparis.
En Inde, le cyprès est un arbre ou un arbuste commun dans les jardins publics ou privés ; son nom local en hindi est मोरपंखी, littéralement « à plumes de paon ».
Les "faux Cyprès":


D'autres espèces sont désignés par le nom vernaculaire de « cyprès ». Ce sont soit des espèces appartenant au genre Chamaecyparis, très proche parent du genre Cupressus, soit des plantes plus éloignées dans la classification ayant certains caractères ressemblants avec les vrais cyprès.
Genre Chamaecyparis

Les 2 premiers sont originaires de l'ouest de l'Amérique du Nord
Les 3 sont largement cultivé comme arbre ou arbuste d'ornement
Hybride

C'est un hybride entre le Cyprès de Lambert et le Cyprès de Nootka, il est apparu en Grande-Bretagne
Autres conifères

Autres plantes


II/ Cupressus sempervirent (Cyprès toujours vert)
Le cyprès commun (Cupressus sempervirens), encore appelé cyprès toujours vert, cyprès d'Italie ou cyprès de Provence, est un arbre de la famille des Cupressaceae.
C'est un arbre originaire d'Asie, mais il est acclimaté dans tout l'hémisphère nord et plus particulièrement autour du bassin méditerranéen. IL résiste à -20°C et tolère une sécheresse relative.
L'arbre est très élancé, ressemblant parfois à une colonne. Le tronc peut atteindre 20 à 30 m de haut et est très ramifié excepté dans sa partie inférieure. L'écorce est brun-gris, assez fine et crevassée. Les jeunes pieds portent des aiguilles et les plus âgés des écailles vertes, assez serrée. Elles ne dégagent aucune odeur quand on les froisse
Reproduction:
La floraison se produit en mars-avril. La pollinisation est anémogame (pollen transporté par le vent)
Son
pollen est très allergène (indice 5/5). Des allergies croisées sont possibles avec le pollen du Thuya, du genévrier et du pêcher.
Les cônes sont en forme d'œufs grumeleux et peuvent atteindre une longueur de 4 cm avec des écailles pentagonales porteuses d'une pointe écailleuse de petite taille.

Utilisation:
Le bois, très dense et presque imputrescible est apprécié des ébénistes. Les phéniciens, les romains et les grecs l'utilisaient pour la construction de navires, de portes de temples et de cercueils. Il était déjà à l'époque considéré comme l'arbre de deuil, ce qui explique peut-être il est si fréquemment planté dans les cimetières. L'huile essentielle, extraite à partir des rameaux, est utilisée pour ses propriétés sur la circulation veineuse et lymphatique.
Cupressus Arizonica (Cyprès de l'Arizona)
Le cyprès de l'Arizona est un arbre de la famille des Cupressacées, originaire des régions du Sud-Ouest de l'Amérique du Nord, souvent cultivé comme arbre d'ornement.
Cet arbre est considéré comme une espèce menacée et figure dans la liste rouge de l'UICN.
Distribution et habitat:

Cette espèce est originaire des régions du Sud-Ouest de l'Amérique du Nord :
À l'état naturel, l'espèce se trouve souvent dispersées en petits peuplements, ne formant pas dans de grandes forêts.
C'est un arbre qui croît dans des régions arides, en montagne, à des altitudes variant de 1800 à 2500 mètres.
Description:

Le cyprès de l'Arizona est un arbre toujours vert, de taille moyenne, dont la silhouette est conique plus ou moins ovoïde. Il peut atteindre une hauteur de 10 à 25 mètres, avec un tronc d'un diamètre de 50 cm.
Le feuillage est formé de rameaux denses, dont la couleur varie d'un gris-vert terne à un bleu-vert glauque brillant. Les feuilles, en forme d'écailles de 2 à 5 mm de long, recouvrent des ramules arrondies (et non pas aplaties).
Les cônes femelles, globuleux à oblongs ((متطاولة, de 15 à 33 mm de long, sont formé de 6 ou 8 (rarement 4 ou 10) écailles, de couleur verte au début, devenant grises ou gris brun à maturité, environ deux ans après la pollinisation. Les cônes restent fermés pendant plusieurs années, ne s'ouvrant qu'après la disparition de l'arbre géniteur (reproducteur) dans un incendie de forêt. De la sorte, les graines peuvent coloniser le sol nu exposé par le feu.
Les cônes mâles plus petits, 3 à 5 mm de long, relâchent leur pollen en février-mars.
Classification:


Il existe cinq variétés, traitées comme des espèces distinctes par certains botanistes :

  • Cupressus arizonica var. arizonica - Cyprès de l'Arizona. Sud de l'Arizona, Sud-Ouest du Nouveau-Mexique, au sud de Durango et de Tamaulipas.
  • Cupressus arizonica var. glabra (C. glabra) - Cyprès blanc de l'Arizona. Centre de l'Arizona.
  • Cupressus arizonica var. montana (C. montana) - Cyprès San Pedro Martir. Forêts de la Sierra Juárez et de San Pedro Mártir du Nord de la Basse Californie.
  • Cupressus arizonica var. nevadensis (C. nevadensis) - Cyprès Piute. Sud de la Californie (Comté de Kern et Comté de Tulare).
  • Cupressus arizonica var. stephensonii (C. stephensonii) - Cyprès Cuyamaca . Sud de la Californie (Comté de San Diego). La plus grande partie de ce peuplement a brûlé en octobre 2003 lors d'un immense incendie de forêt, le Cedar Fire, mais s'est bien régénérée par la suite (confirmant l'adaptation de cette espèce aux régions sujettes aux incendies de forêts).

Utilisation:
Le cyprès de l'Arizona, en particulier sa variété glabra, nettement glauque verdâtre, est largement cultivé comme arbre d'ornement.
Contrairement au cyprès de Lambert, il s'est révélé hautement résistant au chancre du cyprès, provoqué par un champignon, le Seridium cardinale, et sa croissance est sûre là où la maladie est présente.
Cupressus Dupreziana (Cyprès de Tassili)
Le cyprès du Tassili ou cyprès de Duprez (Cupressus dupreziana), est un arbre de la famille des Cupressacées, originaire du Sahara.
Cet arbre est considéré comme une espèce en danger de disparition et figure dans la liste rouge de l'UICN.
On le connaît aussi sous les noms vernaculaires de « cyprès du Tassili, cyprès du Sahara, cyprès de Duprez » et « tarout » (en tamahaq).
Distribution:
Cet arbre est endémique ((مستوطنة du massif montagneux du Tassili des Ajjers, dans le centre du Sahara et dans le sud-est du territoire algérien. Il y forme un peuplement unique et isolé, à des centaines de kilomètres de tout autre arbre (de même genre). Il n'y avait en 2001 que 233 spécimens ((عينة de cette espèce très menacée, le plus grand ayant plus de 20 mètres de haut et 12 m de circonférence (محيط). On dit que la majorité de ces arbres sont très anciens, on estime qu'ils ont plus de 2000 ans, et il y a très peu de régénération du fait de la désertification croissante du Sahara. La pluviométrie totale dans cette région est d'environ 30 mm par an. En 1998, des agents du Parc National du Tassili ont trouvé au Tassili même, deux jeunes arbres issus de germination spontanée.

Description:
Cette espèce se distingue de Cupressus sempervirens (le cyprès commun) par la couleur de son feuillage, plus bleu, avec une tache blanche de résine sur chaque feuille, et les rameaux plus courts, souvent aplatis dans un seul plan. Elle porte également des cônes plus petits, de 1,5 à 2,5 cm de long. Le cyprès du Maroc (Cupressus atlantica) est plus ressemblant et certains auteurs le considèrent comme une variété (Cupressus dupreziana var. atlantica) du cyprès du Tassili.
Résultat probable de son isolement et de son faible effectif, le cyprès du Tassili a évolué vers un système de reproduction unique d'apomixie mâle dans lequel la graine se développe entièrement à partir du contenu génétique du pollen. Il n'y a aucun apport génétique de la part du « parent » femelle, qui ne fournit que les substances nutritives. (Pichot et al., 2000). Le cyprès du Maroc ne partage pas cette caractéristique.
Classification:
Cette espèce est largement reconnue comme une espèce distincte Cupressus dupreziana, bien que quelques botanistes l'aient traitée comme une variété du Cupressus sempervirens : C. sempervirens var. dupreziana (A.Camus) Silba. Un article a aussi suggéré qu'il puisse être placé dans un genre séparé, comme Tassilicyparis dupreziana (A.Camus) A.V.Bobrov & Melikyan (Bobrov & Melikyan, Komarovia 4: 72, 2006), mais ce nouveau genre n'a pas été largement reconnu.
Utilisation:
Le cyprès du Tassili est parfois cultivé dans les régions occidentales et méridionales de l'Europe, en partie dans un but de conservation génétique ex situ, mais aussi comme arbre ornemental.
Les maladies du Cyprès
Les principales maladies fongiques du cyprès :
- Seridium cardinale: agent du chancre cortical ; il s’agit sans aucun doute du parasite du cyprès le plus dangereux et diffusé.
Il semble qu’il ait été introduit en Europe au cours de la seconde guerre mondiale et que, depuis lors, ce champignon microscopique est en train de dévaster d’entières cyprières dans de nombreux Pays méditerranéens. La maladie se manifeste par le dessèchement des branches et de portions entières du houppier, accompagné d’un écoulement de résine sur les parties touchées par la maladie.

- Armillaria mellea:
il s’agit d’un parasite polyphage parmi les plus actifs et les plus destructeurs ; il provoque le pourridié ainsi que la mort de nombreux arbustes et arbres, parmi lesquels on compte le cyprès. Ce champignon attaque rarement les plantes situées sur des terrains collinaires bien drainés : il est plus fréquent et nuisible dans les plantations situées en plaine et en fond de vallée où la teneur en eau du terrain est plus importante, favorisant la présence du parasite. Des dégâts dus à l’Armillaria sont souvent observés sur des haies de jardins ou des haies brise-vent car, dans de telles situations, le cyprès ressent d’une manière négative les irrigations constantes effectuées sur les pelouses et les cultures.

- Phomopsis occulta: à nos latitudes, ce champignon peut provoquer la mort de jeunes semences de Cupressus sempervirens dans les pépinières. Sur les plantes adultes il provoque, au contraire, le dessèchement des points végétatifs et/ou des branchages ayant un diamètre de 1-2 cm. Les attaques les plus fortes s’enregistrent au cours des printemps humides.

Sphaeropsis sp: champignon agent de chancres sur les branches et sur le tronc, qui attaque essentiellement lorsque la plante se trouve dans des conditions de faiblesse et, en particulier, suite à un stress hydrique.

Les principaux insectes parasites du cyprès :

- Cinara cupressi : cet aphidien suceur de sève est l’un des principaux animaux parasites du cyprès. Dans des conditions favorables au développement anormal de ces populations, l’insecte peut provoquer de sérieux dégâts aux plantes attaquées, pouvant même les conduire jusqu’à la mort dans les cas les plus graves.

- Phloeosinus aubei: ce scolytidé attaque les troncs, les cimes et les branches des plantes affaiblies sur lesquelles les larves de l’insecte creusent de nombreuses galeries pour s’alimenter. Des attaques particulièrement intenses peuvent provoquer également la mort de la plante. Le danger de l’insecte est lié également à sa capacité de véhiculer les propagules de S. cardinale des cyprès malades à ceux sains étant aux alentours.

La lutte

- Destruction systématique et incinération des arbres morts ou très atteints qui constituent des foyers d'infection par les spores qu'ils hébergent et sur lesquels les scolytes, vecteurs de la maladie, se reproduisent.

- Elimination des rameaux et branches porteuses du champignon cri passant d'un arbre à l'autre, incinération des parties due végétale éliminées éviter toutes blessures du tronc à fin de limiter le nombre potentielle de point d'infection (les blessures de taille peuvent être le siège d'inoculation qui évoluent rarement jusqu'au tronc.

Dans le cas d'un diagnostique précoce, envisager le curetage de jeunes chancres, suivi d'une bonne désinfection pouvant amener la cicatrisation.

- Lutte chimique réservée aux arbres d'ornement (quatre traitements par an nécessaires).
Revenir en haut Aller en bas
 
Biologie, Ecologie de Cupressus en Algérie (Le Cyprès)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biologie, Ecologie de Cupressus en Algérie (Le Cyprès)
» [Biologie] Les plumes
» à propos de Bacillus thuringiensis
» Billet bateau traversée Tanger-Algésiras
» Ecologie dans la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums des Forestiers Algériens :: La Flore et La Faune :: Le Monde Des Végétaux :: Arbres forestiers et d'ornement-
Sauter vers: