Forums des Forestiers Algériens
Bienvenue aux Forums des Forestiers Algériens


Le monde des forêts et de l'environnement en Algérie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Votre soutien morale et matériel assure sans doute la continuité et le développement des forums des forestiers algériens!
أعضاؤنا الكرام ساهموا معنا في دعم و تطوير المنتدى
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Zynèb (1445)
 
FFA (606)
 
atmoh300 (571)
 
BATNA (498)
 
RMR33 (486)
 
toufik (456)
 
Ray (448)
 
abderachid (397)
 
briki atmane (325)
 
Mouloud (307)
 
Les posteurs les plus actifs du mois
Derniers sujets
Mots-clés
berberie humides FORETS cerf ENTREPRISES
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Météo
Météo fournie par DzMeteo.com
Journal Officiel
http://www.joradp.dz/HFR/Index.htm

Partagez | 
 

 Pour un bilan carbone équitable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
briki atmane
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 59
Localisation : BATNA ALGERIE
Occupation : chef service faune et flore
Humeur : syndicaliste
Réputation : 55
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Pour un bilan carbone équitable    Sam 16 Nov 2013 - 10:12

Revoir les méthodes de calcul des émissions de gaz à effet de serre


La mondialisation engendre un déplacement de la production industrielle et de la pollution vers les pays émergents.

Jie He
Professeure au département d’économie de l’Université de Sherbrooke

Jie He

Pour un bilan carbone équitable

C’est dans les pays en développement que l’on émet le plus de gaz à effet de serre. Mais c’est pour produire nos biens de consommation.
Par Gilles Drouin

Pour responsabiliser les États en matière de pollution, il faut savoir compter. «La méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre utilisée dans le protocole de Kyoto n’est pas équitable, car elle cible uniquement les pays producteurs, croit Jie He. Il faudrait plutôt considérer la situation dans son ensemble, en incluant la responsabilité des pays consommateurs.» Professeure au département d’économie de l’Université de Sherbrooke, elle croit qu’il faut complètement revoir nos calculs.

Actuellement, quand elles choisissent un site de production, les entreprises tiennent compte de différents facteurs, comme les coûts de la main-d’œuvre et du transport. Le coût environnemental, représenté par les émissions de GES, n’entre pas dans l’équation. Ainsi la Chine, par exemple, qui pollue beaucoup mais qui peut compter sur une main-d’œuvre bon marché, dispose d’un avantage concurrentiel important.

Résultat, nombre de pays développés font produire leurs biens en Chine ou dans d’autres nations aux économies émergeantes. «En délocalisant ainsi leur production, remarque Jie He, des États comme l’Allemagne et la France gardent leurs émissions de GES à un niveau acceptable, tout en obtenant des biens moins chers, afin de satisfaire leurs consommateurs.»

Sur cette carte du monde, on voit clairement quels sont les pays les plus pollueurs, en milliers de tonnes métriques. cdiac/2006
Sur cette carte du monde, on voit clairement quels sont les pays
les plus pollueurs, en milliers de tonnes métriques. © cdiac/2006À l’échelle de la planète, ça ne change rien du tout. «On ne fait que déplacer le problème. En fait, on l’aggrave même, puisque les pays comme la Chine ne sont pas très efficaces, d’un point de vue énergétique, dans leurs moyens de pro­duc­tion.» En effet, environ 70% de l’énergie du secteur manufacturier chinois provient du charbon. Selon les estimations de la professeure, plus de 30% des émissions de GES de la Chine sont liées à des biens destinés à l’exportation, donc à la consommation des pays industrialisés.

Pour tenter de rétablir les choses, l’économiste d’origine chinoise s’est attaquée à un calcul complexe. Un peu comme on le fait maintenant avec les analyses de cycles de vie, elle dresse des équations qui incluent les coûts environnementaux liés à chaque étape de la fabrication d’un produit, de sa conception à sa destruction (ou, idéalement, à son recyclage). Cette comptabilité inclut donc aussi bien l’extraction des matières premières que le processus de fabrication, l’emballage et le transport. Elle tient aussi compte de l’efficacité énergétique des technologies employées à chacune des diverses étapes.

L’objectif de Jie He? Estimer le plus pré­ci­sément possible les émissions de GES pour chaque produit, en fonction de son lieu de fabrication. «À partir de cette donnée, explique-t-elle, il serait alors possible de déterminer le pays qui émet le moins de GES lors de la production d’un bien.»

Elle va plus loin. Elle suggère une taxe carbone à la consommation dont les revenus serviraient à soutenir les efforts d’amélioration de l’efficacité énergétique un peu partout dans le monde. À court terme, les consommateurs paieraient plus cher mais, à moyen terme, les usines du monde – y compris celles de la Chine – amélioreraient leurs technologies et la planète ne s’en porterait que mieux.
Revenir en haut Aller en bas
ahmed.2012
Inspecteur
Inspecteur
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 42
Réputation : -18
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Pour un bilan carbone équitable    Sam 16 Nov 2013 - 19:10

تحية إلى السد عبد المجيد طكوك

السلام عليكم و عاشوراء مباركة إنشاء الله

أولا نشكر السيد عبد المجيد طكوك على زيارته إلى مركز التكوين بجيجل كما حدثني زميل المهنة

محمد الصالح بوساحة لتقصي الحقائق و محاولته معرفة حقيقة موضوع الطرد التعسفي الذي تعرض له

محمد الصالح بوساحة من طرف مدير المركز بن شيخ رياض ، لكن لحد ألان لم يتلقى العقوبة

التي يستحقها لأنه استعمل النفوذ وطرد المتربص طرداً تعسفياً  للأسبوع الثاني من شهر نوفمبر كما في أكتوبر الماضي

نطالب بطرد المدير

إعادة محمد الصالح إلى مركز التكوين لإجراء تربصه لما بعد التدرج

فتح تحقيق شامل حول حرمانه من الدبلوم سنة 1997 بالرغم من انه وجد عمل بتمنراست و بذلك منع من العمل لمدة 13 سنة

إلى غاية 2010 أين تم استلامه بأعجوبة أي لكان ألان عريف رئيسي أو مفتش فرقة  و لم يستفيد من المنح و التعويضات .

سحب جميع الرتب الشهرية و المنح و التعويضات للذين قاموا بعملية التحريض و نسبها زوراً إلى محمد الصالح

وهم كالأتي  :

ماطي محمد الصالح مدير المركز -  دادو شعبان مدير الدراسات –  شابو عبد الحق نائب المراقب العام

عمار فنوح مراقب (و هو من كتب التقرير سنة 1995م)  - صوكو صالح مقتصد

سكوتي مختار معلم -  بوجليدة  محمد معلم  

أقموم محفوظ معلم -  دشمي عبد الواحد معلم -  بردي رحيمة معلمة -  عمار رئيس المطعم

كما انصح زميلي محمد الصالح أن يرفع دعوة قضائية بمدير المركز  الحالي رياض بن شيخ  

لدى وكيل جمهورية محكمة جيجل و ليس محكمة سوق أهراس لان مركز التكوين يتبع ولاية جيجل الذي حدث

فيه الطرد التعسفي و بعد ذلك دعوة أخرى حول قضية 1995م .

بكل صراحة أن النقابة تدافع على الظالم و ليس المظلوم و إلا كيف نفسر لحد ألان لم يعاقب مدير مركز جيجل الحالي



: الإشــــــراف

الرجاء عدم إستخدام الكلام الجارح إحتراما لأعضاء هذا المنتدى
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum foret algerien
 
Pour un bilan carbone équitable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilan Carbone maison en paille
» Les SMS font progresser le bilan carbone.
» Empreinte carbone des spams : 17 miilons de tonnes de CO²
» Pot en verre
» Le spiral silicium ? pour / contre / indiférent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums des Forestiers Algériens :: Programmes, Projets et Entreprises :: Programmes et projets de l'environnement-
Sauter vers: